Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'éternelle heure du thé

Textes, théâtre et poésie de L.H.C. (Tous droits réservés)

I) Le Sommeil

LES DÉSILLUSIONS DU TEMPS

RETROUVÉ

 

I) Le Sommeil

 

Je t'aime, minoré. Do ré mi. Res domi... Ré do mi. Mie dorée.

Jetez Minotaure, forez, mines d'auteur!

Perdez-vous dans ses forêts... Creusez ceux qui ont dit : "je t'ai minoré!".

Soyez joué en notes majeures, soyez grand, à bas les mineurs!

Ma main est vide, attend la tienne.

Unissons nos demains vides.

Hissons nos démons perfides à l'un et l'autre.

Haïssons le vide des lents demains.

Prenons le temps de le perdre,

de nous perdre,

dans ce labeur éreintant, ce labyrinthe laborieux.

Travaillons à nous perdre, à nous égarer.

Ma main évide, et creuse la tienne.

Tu es ma mine, dors...

Je dessine avec toi, danse!

Je me ferai léger comme ta feuille, et je danserais avec toi.

Et nous nous envolerons dans le vent de l'automne comme deux

colombes, tes hanches.

Tuez ma mie d'or, dehors il fait froid et je ne veux pas le faire...

Dehors elle n'y est pas.

Dehors elle n'y est plus.

Elle dort.

Désormais elle dort, en dehors de ma réalité, où restent mes pas...

Elle dort dans les bras de la mort.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article