Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'éternelle heure du thé

Textes, théâtre et poésie de L.H.C. (Tous droits réservés)

IX) Existence

LES DÉSILLUSIONS DU TEMPS RETROUVÉ

 

X) Existence

 

Je ne sais pas où le ciel m'emmène, je vole quelque part en pays

d'ailleurs...

Mes ailes sont des flammes qui brûlent les aires et emplissent l'espace.

Je sème derrière moi de la fumée au parfum de papier...

Le ciel est plein de mes ailes, j'enveloppe l'espace,

ma bouche est le soleil ; et les étoiles, mon front et mes yeux.

Je brille, je brille d'amour.

Le ciel est marqué de mes vrilles d'aciers.

Je suis un chasseur d'acier qui griffe l'azur.

Je suis une aurore boréale, je suis légère et je suis terre.

Je pousse plantes, je pousse forêts et je pousse vallées.

Mes larmes, les étoiles, se répandent au creux de mes seins et forment

des rivières et des mers amères.

Et puis je disparais, aussi fuguasse qu'un rêve de tulle.

Je suis un papier-bulle, une enveloppe, je suis la main qui tient le coupe-papier

et le papier.

Je m'ouvre, je me révèle, je me déplie et je crie doucement d'être

déchirée...

Et je me réveille, je suis beauté, je suis éclat, et grâce, et volupté.

Je suis un nuage dans une tasse de thé. Je suis un rêve, je suis éphémère,

je suis fée et je suis mère.

Je suis mes racines et j'essuie mes pas de souris, je ne laisserais pas de

trace sur Terre,

je veux être légère et éther. Mon ombre au contraire, se gravera

doucement dans le ciel et l'on me devinera derrière chaque nuage.

Je t'aime, je suis toi.

Tu m'aimes, tu es mes pas.

C'est toi mon chemin, que la pointe de mes pieds effleure à chaque pas,

tu es ma mesure, ma justesse, ma mélodie silencieuse, le son qui

parvient à mes oreilles du lointain et me guide.

Tu es tout cela est tu n'es rien. Tu n'es rien car je ne suis rien ; nous ne

sommes que les songes d'un instant dans la tête d'un passant.

Il ne se souviendra même pas de nous, il ne saura même pas que nous

avons existé, et nous mourrons de ne pas vivre et de ne pas être.

Sommes-nous seulement nés ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article