Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'éternelle heure du thé

Textes, théâtre et poésie de L.H.C. (Tous droits réservés)

Notes dierces I et II

« Le joies de papier c'est bien, mais ce ne sont pas des joies de chair » Olivier Py

 

Thésée Christophe Charbonnel

 

Notes dierses, tierces, c'est bien.

 

Café amoureux.

 

Tout est parti de l'incendie de nos corps, tout s'est fini avec l'incendie de ma tête.

 

Figure 374.

 

*

 

Mon stylo n’a plus d’encre, je fais des nœuds à ma mémoire, tordant mes neurones comme des mouchoirs, pour ne pas oublier, un, deux, trois, les images et les mots qui me submergent.

 

Tu tentes de resserrer les bretelles de mon soutien-gorge dans mon dos et enfile sur mon corps un collant, pour la première fois de ta vie. Je réserve mes seins poilus pour toi. Toi qui me plais et que j’aime de plus en plus. Je me souviens que je porte le body bleu-vert que tu aimes bien.

Je n’ai pas encore beaucoup écrit sur toi. Tout va bien entre nous si bien que je n’ai pas de plaintes.

 

Je comprends mieux Picasso maintenant. Je pense au miroir de la porte de ton armoire, dans la chambre, il me permet de voir tes fesses tout en profitant de ton corps et de ton visage.

 

Je suis un trou béant qui mène au centre de la terre.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article