Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'éternelle heure du thé

Textes, théâtre et poésie de L.H.C. (Tous droits réservés)

Prends mon cœur entre tes bras

Prends mon cœur entre tes bras.

Suspends le temps et notre souffle.

Fais-moi tourner encore un tour, je veux tes cheveux de bois et ton cheval de Troie.

Aiguise mon palais au goût de ton corps.

Lace tes bras-tentacules autour de mon corps-forêts.

Je suis la biche et le lac, je suis une nuée de lucioles au-dessus de toi.

Je suis la nuit noire qui t’enveloppe comme une caresse et les larmes blanches qui envahissent le ciel.

Je suis le silence qui ne trouve pas les mots pour dire combien tu me manques et que je tiens à toi.

Je suis l’immensité qui recouvre l’espace et j’emplis le désert d’infini.

J’enflamme les arbres pour frayer une allée pour l’avion de tes sens.

Je brûle d’impatience les contrées inconnues que nous n’avons pas visité.

Mon cœur est uneforteresse dont tu connais les brêches.

Je suis une fêlure béante et tu me traverses comme le vent.

Je suis un voyage sans fin et je te monte, toi, mon cavalier aux mille visages, pour aller au bout du monde.

Mais nous savons tous les deux que le monde n’a pas de fin.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Martine 18/03/2018 18:35

Très beau poème !