Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'éternelle heure du thé

Textes, théâtre et poésie de L.H.C. (Tous droits réservés)

Autre port II

 

Moi homme je danse Toi femme

J'emprunte tes pas

J'emprunte tes gestes

Ma bouche épouse tes mots

Ma bouche épouse tes yeux

Je laisse ma barbe et mon sexe à l'entrée du vestiaire

C'est ta robe de satin et tes talons à musique que j'emprunte

C'est ta peau de velours et tes lèvres que j'embrasse

Je me fais toi parce que je t'aime femme

Ton corps est danse

Je me fais profession de toi je te donne ma foi

Je suis ton empreinte

 

Je me souviens de toi comme d'un lointain voyage,

Un souvenir suave et lancinant, succession de vision d'un autre pays, un autre temps...

Pas de retour possible, ce pays est loin, ce pays n'existe peut-être plus.

Douceur des moments d'été jusqu'à ce que l'hiver fasse mourir quelque chose.

Reste un sentiment de vide, malgré le bonheur.

On sait qu'on est heureux, qu'on ne pourrait avoir mieux, mais l'on ne peut s'empêcher de penser, de se souvenir...

Cela s'appelle la mélancolie ; et tu es ce pays qui revient à mon âme comme une vague éternelle, ramassant ses jupes pour quelques instants, le temps d'apercevoir des blessures heureuses.

Mon pays, je pense à toi chaque jour.

Je te dois les nuages qui m'ont transporté, tous ces moments heureux, et parfois moins heureux, mais pas malheureux, car tu n'y serais pas.

Reviendrais-je un jour te voir, chère terre de promesse? Seul le destin le sait.

****

Ce que je vois en face de moi, est-ce un miroir?

Qui sait?

Et ce que je regarde en face de moi est une pâle copie de moi-même.

****

Ils m'interrogent.

****

En corps son souvenir qui coule dans mon sang

En corps sa salive dans le fond de ma bouche

Encore je croyais oublié son corps

Encore, encore à recommencer

Recommencer à oublier

Three, two, one, fight...

Game over!

Il faut que j'aille dormir,

mes mains m'appellent de tout corps

Toi mon corps, toi encore

Encore toi? Comment te faire disparaître

Mon âme ne veux plus de toi

Te désirer mon âme ne veux plus penser à toi

Va t'en je t'en prie...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article