Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'éternelle heure du thé

Textes, théâtre et poésie de L.H.C. (Tous droits réservés)

Scrupules

Scrupules

Un morceau de verre

Au hasard des chemins

Transperce ta frêle peau

Lorsque tu marches pieds nus

*

Le bruit sourd du craquement

Tu le connais par cœur

Mais tu ne réalises pas

Que c’est de toi dont il s’agit

*

Tu ne comprends pas

Que le sang qui coule est le tien

Tu ne vois que la rue sous le soleil

Et le chant des oiseaux t’éblouit

*

Tu trébuches doucement

Pas après pas

C’est cela que l’on appelle avancer

Et tu laisses derrière toi

*

Les souvenirs du bout de verre

De petits motifs rouges comme du velours

et délicats comme une empreinte de pas

De la pointe des pieds

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article