Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'éternelle heure du thé

Textes, théâtre et poésie de L.H.C. (Tous droits réservés)

Promesse de plaisir

 

Tu es une ébauche de carnaval, de feux d’artifices

Le soleil et la lune au bout de mes doigts

Je suis faible devant la fleur de Narcisse

Depuis combien de temps brûlons-nous en rêves ?

Je ne serai pas la seule : le contrat est le partage

Tu n’appartiens à personnes et tu offres ta chair à tous vents

pourvu qu’ils soient célestes

Il y a de ces êtres qui sont faits pour être partagés

 

Je me délecte lentement de l’appétit de toi

Comme une délicieuse promesse

On me dira encore que tu es un coureur, je le sais

J’ai essayé le calme et la douceur

Mais je sais que je ne résiste pas à la tempête étincelante

Je préfère le miel que l’on mange avidement

Nus comme des êtres unicellulaires

Et me repaître longuement du souvenir en bouche

Et rêver ce plat que j’ai mangé

 

Je sais que nos âmes se rencontreront

Je sais que nos chairs s’enflammeront

Je sais que mes sentiments périront

Mais puis-je faire autrement ?

 

Saisir la promesse d’une vie brûlante plutôt que la fadeur d’une vie de terne

C’est à ce moment-là qu’il faut être magicienne

Se faire nouvelle chaque jour pour ne pas te lasser

Cela tombe bien je suis déjà multiple

Tu aimes les défis, j’aime la ruse

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article