Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'éternelle heure du thé

Textes, théâtre et poésie de L.H.C. (Tous droits réservés)

« Tu » n’existe plus

« Tu » n’existe plus

Je suis le troubadour du désir

Ma muse m’amuse

Comme un oiseau de feu qui se place en ton creux

Le creux orbital

Le creux ventral

Le creux sentimental

La broderie sur la peau, constellation de graines brunes

le lin sur la nuque

le lin sur les hanches

le lin sur les joues

le lin qui nous enveloppe la nuit

Le blé sur tes bras-branches

Le blé sur tes cuisses

Le blé au creux de tes cuisses, là-bas sous les os iliaques

L’île des merveilles

Il s’émerveille

Le tambour cordial palpite

Tout en lui se met à gonfler

Le corps, le désir, les sentiments

Il faut une échelle pour Eschyle

Il est une colline de miettes rongées par des fourmis

Il est un infini dessin d’Escher

Elle est cet escalier sans palier

Elle est le lait, il est le beau

Il est sombre, elle est (son) ombre

Eux s’estompent, se trompent, recommencent

Encore et encore, il parcourt l’escalier, elle fait le tour ds fourmis

Il tombe, elle pierre

Elle pierreries, diadème et saphir

Lui sappho et socrate

Savoir ne les intéresse plus

Être non plus

Vous ne les verrez plus

Ils sont dans une vaste prairie, perdus et enlacés

poésie sonore / "Tu" n'existe plus / Léna h. Coms

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article