Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'éternelle heure du thé

Textes, théâtre et poésie de L.H.C. (Tous droits réservés)

Top articles

  • Promesse de plaisir

    22 février 2019 ( #poésie )

    Tu es une ébauche de carnaval, de feux d’artifices Le soleil et la lune au bout de mes doigts Je suis faible devant la fleur de Narcisse Depuis combien de temps brûlons-nous en rêves ? J e ne serai pas la seule : le contrat e s t le partage Tu n’appartiens...

  • Parfois sensation

    01 mars 2019 ( #poésie )

    Pierre-Jean David, dit David d’Angers 1827, La jeune Grecque au tombeau de Marco Botzaris, musée d’Angers Parfois sensation de vide à combler. Pas la faim ni l’ennui. En superposition au reste de la vie. Juste l’envie de plaisir, le corps qui se rappelle...

  • Oeuvre Anti-Littéraire (première partie)

    08 mars 2019 ( #oeuvre anti-littéraire )

    De quoi parlerions-nous ? De quoi parler ? Parler de quoi ? De quoi ? Deux quoi… Deux pour « quoi », deux pour « parler »... De pourquoi, de pourparler… Nous parlerions donc de pourquoi, de comment, de pour, par, les et de couacs en tous coins. Quoique...

  • Celui qui voulait tuer le premier rêveur d'amour

    24 mai 2019 ( #théâtre )

    Par jalousie, par vengeance aussi, le poète se fait son nid d'un destin qui n'aurait pas du être le sien. Il choisit la lutte pour cause et s'en prend à ce mal qui ronge les hommes. Tous, de ceux qu'il renie, se retournent contre lui et le lapident dans...

  • PYRAME & THISBEE, 409 EAUX-VIDES STREET

    31 mai 2019 ( #théâtre )

    PYRAME & THISBEE, 409 EAUX-VIDES STREET A L'OMBRE DES MÛRIERS ou TOUTES LES MURES SONT BLANCHES Personnages : Pyrame Thisbée Léa Sylvain Acte I Scène 1, dans le salon du 409 Eaux-Vides Street Une coquette maison des années cinquante. Pyrame et Thisbée...

  • Césexe et Léciens

    07 juin 2019 ( #théâtre )

    La pièce se nomme Césexe et Léciens , mais il s'agit en réalité d'un triptyque. En effet si le premier tableau représente les personnages de Césexe et de son amant Léciens, il raconte aussi l'histoire du jour et de la nuit, l'histoire d'amour de Nocte...

  • DIALOGUE POUR LES SOURDS

    21 juin 2019 ( #théâtre )

    Une femme. Un bureau administratif. Des patients. Les acteurs sont mélangés au public. Le public peut intervenir. Les acteurs doivent laisser faire sauf si le public semble s'enliser dans un processus non-productif. Au public : — Bureau International...

  • Les mécanismes de l'impensé

    28 juin 2019 ( #théâtre )

    — Le seigneur, c'est celui qui saigne les heures ? — Quelque chose s'est arrêté en moi. Ce n'est pas grave, mais il n'y a plus la petite musique qu'il y avait autre fois. Mais ne vous en faites pas, ce n'est pas grave. — Nous sommes comme des horloges...

  • MONOLOGUE AVEC HOMME DANS L'OMBRE

    05 juillet 2019 ( #théâtre )

    MONOLOGUE AVEC HOMME DANS L'OMBRE Rien sur la scène. Deux douches en guise de lumière, souvent le noir. Projections vidéos. Dans le vide et le rien résonnent les mots. L'attente. Une pause pour penser… Se laisser guider. Ne pas avoir peur de partir dans...

  • Paysage improbable du royaume de mon cœur

    02 août 2019 ( #poésie )

    J’aime être l’objet de désir de celui ou celle qui me plaît. Dans des villes impossibles, des pays improbables. D’improbables paysages. Ton corps. Je te ferai l’amour comme un roi. Tout ce qui n’est pas ton plaisir n’existe pas. Aimer, c’est faire sien...

  • Le manteau d’arlequin

    09 août 2019 ( #poésie )

    Essayer de faire avec la vie comme avec des morceaux de tissus, se faire un costume d’arlequin. Jaune, ceux que l’on aime. Vert, ce que l’on doit faire, aujourd’hui, demain et les autres jours. Rouge, les moments de panique mais toujours le goût de vivre....

  • Pièces

    26 juillet 2019 ( #théâtre )

    — L'uraète et l’uræus se donnant la main entre la terre et le ciel… **** — Pour moi l'amour passe avant tout par l'admiration. Mais attention, même si tu es admirable, il n'est pas dit, que moi, je t’admire ! Et c'est là tout l'essentiel. **** — On est...

  • Variations sur Hélène Delprat

    09 mai 2018 ( #idées sur l'art )

    Préjugé sur les collections du Musée des Beaux-Arts de Caen, les permanentes sont trop XVIIe pour moi et les contemporaines, un fouillis pas très clair (Lyon et Rennes marchent mieux à mon goût). Hélène Delprat ? L’affiche ne me dit rien, encore du n’importe...

  • De J. R., des trompes l’œil et de la culture nostalgique

    23 août 2019 ( #idées sur l'art )

    J.R. au Louvre, le secret de la grande pyramide (j'adore cette affiche !) Sur son blog, Christine de Sourgins 1 critique JR avec un peu trop de véhémence. J’aime bien le travail de JR. Je ne suis pas sûr que ses lunettes de soleil permanentes soient la...

  • Paris brûle-t-il ?

    30 août 2019 ( #poésie )

    Notre-Dame-des-champs, notre-dame-des-fleurs, notre-dame-des-cœurs, notre-dame-de-Paris, Mon corps brûle avec toi, ma tête brûle et s’effondre au-dessus de ma carcasse, mon cœur se consume, c’est une forêt qui part en en fumée, rejoindre les nuages, c’est...

  • I) Le Sommeil

    29 décembre 2017 ( #poésie )

    LES DÉSILLUSIONS DU TEMPS RETROUVÉ I) Le Sommeil Je t'aime, minoré. Do ré mi. Res domi... Ré do mi. Mie dorée. Jetez Minotaure, forez, mines d'auteur! Perdez-vous dans ses forêts... Creusez ceux qui ont dit : "je t'ai minoré!". Soyez joué en notes majeures,...

  • LA CONFUSION DU VERBE ÊTRE ET DU VERBE AVOIR

    27 septembre 2019 ( #brèves )

    (et non la fusion du verbe être et avoir) Le problème avec le mot con, c’est qu’il n’est pas autant employé que les mots bite ou pénis. À la rigueur, ça ne me dérangerait pas si on l’employait autant que le mot pénis ou vit (oui, un vit est un pénis)....

  • LE PLUS VIEUX MÉTIER DU MONDE

    04 octobre 2019 ( #brèves )

    Non, on ne tisse pas avec celui-ci. On le réduit à une pratique féminine - les gigolos à destinations des hommes comme des femmes sont aussi vieux que lui. La mise à disposition de son corps contre rémunération. La même chose ou presque mais tarifé, quoique,...

  • TES YEUX, TA PEAU, TON NEZ CACHENT TA CULTURE

    11 octobre 2019 ( #brèves )

    Dans le racisme, ce qui effraie, ce n’est pas tant la couleur de peau ou de morphologie, c’est la différence culturelle qui vient de l’autre, tandis que dans l’étroit cerveau de l’homme viril un raccourci s’est opérée, simplifiant cette peur culturelle...

  • Marre de cette Nana-là !

    18 octobre 2019 ( #brèves )

    S’il m’arrive de prononcer avec un humour de mauvais goût (il m’arrive parfois d’en avoir, aussi bien je l’espère de l’humour que du mauvais goût) le mot « meuf », qui n’est que l’envers de la femme (non, non, pas l’homme, l’autre femme, du verlan, ce...

  • Jour de pluie

    24 octobre 2019 ( #poésie )

    Le réveil. Raisonnements incessants jusqu’au fond du crâne. Qui va chercher loin, loin. La main tendue vers l’objet du crime. L’assassin tueur de rêves. Au crime ! Au voleur, il a tué mon rêve ! La main fixe la cible, le coup est imparable, le criminel...

  • L’une et son contraire

    01 novembre 2019 ( #brèves )

    (puisque sensiblement, c’est l’odeur qui compte) Idée saugrenue peut-être pas si saugrenue : remplacer le mot merd(r)e par le mot rose. Et arroser – ou « enroser » – les gens plutôt que de les emmerder. Veut-on vraiment enfouir les gens sous nos excréments...

  • J’ai des amis

    07 janvier 2020 ( #poésie )

    À tous mes amis, je vous souhaite une excellente et douce année 2020 par ce petit poème préverdien Merci à vous d’être là, dans les moments de joie comme dans les mauvaises blagues de la vie J’ai des amis qui ont la peau blanche, j’ai des amis qui ont...

  • quelques notes de janvier 2019

    30 août 2019 ( #idées sur l'art )

    J’ai terminé La Carte et le territoire de Houellebecq. C’est le dernier roman de Houellebecq que je n’avais pas lu. Moi qui lis beaucoup de poésie, je ne connais pas son travail poétique. Il me faudra le lire. Plus tard. Ses romans m’entraînent déjà assez...

  • Entre la cuisine et le jardin

    22 janvier 2021 ( #idées sur l'art )

    Cyril Sorel et Pascal Casson à la galerie des arts, janvier 2021 Entrer dans la galerie des arts de Caen en cette fin janvier, en plein cœur de l'hiver c'est pénétrer dans un jardin d'été verdoyant : la galerie est plongé dans un camaïeux végétal. De...

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>