Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'éternelle heure du thé

Textes, théâtre et poésie de L.H.C. (Tous droits réservés)

Top articles

  • Cheveu(x)

    20 septembre 2019

    Il y a quelque chose de jouissif et de douloureux à la fois dans le fait de couper ses cheveux. À la fois douce liberté – ils repousseront – et séparation d’une image de soi. Le mal n’est pas si grand, le temps travail avec le cheveu. C’est une action...

  • on ne reçoit plus très souvent des lettres manuscrites

    17 juin 2020

    petit billet d'humeur spontanément publié le 3 juin. J'ai reçu une lettre manuscrite (mais anonyme) - avec brochure - des témoins de Jéhovah (là j'imagine tous les petits soldats de Jého en train d'écrire la même lettre avec application tous les après-midis...

  • Penser à oublier

    02 avril 2021

    Ce que je vois en face de moi, est-ce un miroir ? Qui sait ? Et ce que je regarde en face de moi est une pâle copie de moi-même. **** Ils m'interrogent. **** En corps son souvenir qui coule dans mon sang En corps sa salive dans le fond de ma bouche Encore...

  • Poème à mon ombre

    21 mai 2021

    Euridice, comment puis-je savoir que c'est toi si je ne me retourne pas ? Tant pis si le jour... Tant pis si la nuit... Le chemin est grand. Les sens sont hauts. Plumes sur la cendre et velours. Toi l'oublie et moi l'ombre. Moi l'oublie et toi l'ombre....

  • L'âge adulte

    14 mai 2021

    Mon père buvait beaucoup de café, ma mère aussi. Les adultes semblent boire beaucoup de café. Que pouvaient-ils donc trouver au café ? Cette boisson amère que je n’arrivais ni a boire telle quelle, ni avec du sucre, encore moins avec du sucre : le mélange...

  • POEME A L'HOMME OUBLIE

    28 mai 2021

    Mes pieds, mon corps, avaient besoin d'être lavés. J'ai vu des choses comme vous n'en avez jamais vu! Le divin supplice. Être condamné à la beauté d'une femme ! Désormais je hantais les rues de Rome vêtu de la peau d'une femme. Cette peau ne m'allait...

  • Notes dierces I et II

    18 décembre 2017

    « Le joies de papier c'est bien, mais ce ne sont pas des joies de chair » Olivier Py Thésée Christophe Charbonnel Notes dierses, tierces, c'est bien. Café amoureux. Tout est parti de l'incendie de nos corps, tout s'est fini avec l'incendie de ma tête....

  • Un œil ouvert dans le sommeil

    18 décembre 2017 ( #poésie )

    Un œil ouvert au milieu du sommeil. Un œil ouvert dans le sommeil. C’est comme être un cyclope au milieu du désert. C’est immense, on voit mal, et on a l’impression d’être au milieu de l’en-soi.

  • XX) Frontière

    27 avril 2018 ( #poésie )

    LES DÉSILLUSIONS DU TEMPS RETROUVÉ XX) Frontière Si tu passes ce jardin, tu ne reviendras jamais. D'ailleurs, ce n'est pas un jardin, c'est une forêt. Ce n'est pas un lieu sûr, c'est l'endroit où se perd ton âme. Ce n'est pas le commencement, c'est l'endroit...

  • IV) Qu'est-ce qu'une minute ?

    01 juin 2018 ( #poésie )

    LES ILLUSIONS DU TEMPS QUI PASSE IV) Qu'est-ce qu'une minute ? Une minute, c'est 30 tic-tac. C'est aussi 15 ''tic-tac, tic-tac''.

  • XIII) Le secret

    03 août 2018 ( #poésie )

    LES ILLUSIONS DU TEMPS QUI PASSE XIII) Le secret Mon lit, ma machine à rêver de toi, à te désirer. Ma bouche est belle pour toi. Mes yeux sont beaux pour toi. Mon corps rayonne de désir et personne ne sait que c'est pour toi. Je te garde en secret dans...

  • XII) L'appel

    27 juillet 2018 ( #poésie )

    LES ILLUSIONS DU TEMPS QUI PASSE XII) L'appel Prends ta terre à ton sein, et quitte la brune que tu es, la ville.

  • Traversées

    25 juillet 2018 ( #poésie )

    Pourquoi toutes ces têtes d’Orphée dans les eaux noires du soleil ? Pourquoi ces débris de lyres et d’épaves ? Qui sont les érinyes qui poussent ces rêveurs vers l’au-delà ? De leurs rêves, de leurs chants, ne restent que des miettes pour les fleuves...

  • Plante en serre

    07 décembre 2018 ( #poésie )

    Cultivée comme une plante en serre, je ne veux pas être pédante. Sensuelle, je ne veux pas être désirée pour mon enveloppe charnelle. Douce, ma bienveillance n’est pas seulement une faiblesse, elle se fait ruse, insoupçonnée carapace.

  • Paris me manque (I)

    11 janvier 2019 ( #poésie )

    Paris me manque, comme une maîtresse, comme un amant j’ai tant aimé dans ses bras, j’ai marché dans ses passages et veut cueillir encore la pomme d’or

  • problèmes techniques

    18 janvier 2019 ( #poésie )

    Nous sommes des rouages dysfonctionnels dans une machine dysfonctionnante.

  • Déluge

    12 juillet 2019 ( #poésie )

    Nuit d'orage au fond des océans On touche la mer comme un volcan Soudain c'est le vide Il n'y a plus d'espace Seuls les éclairs fusionnent - fugaces Les cieux et les mers Adieu la Terre

  • La différence entre une femme et un homme

    18 février 2020 ( #brèves )

    La différence entre une femme et un homme : l'homme a un gros clitoris et la femme a un petit pénis. Rien d'autre. Et encore.

  • Les os qui caressent

    11 juin 2021 ( #poésie )

    Les os qui craquent, les liquides qui affluent Les peaux qui se caressent

  • Le reflet des fantômes

    25 juin 2021

    Quand l'on marche très vite Ou que l'on vit précipitamment On aperçoit, précisément Les reflets des fantômes sur les vitres

<< < 1 2 3 4 5 6